Patrimoine mondial : 2 nouveaux sites français inscrits par l’Unesco

4670595_6_440d_des-vignes-de-champagne-a_05247305700e3066ee5bf6baffa92a99« Les coteaux, maisons et caves de Champagne » et « Climats du vignoble de Bourgogne » ont rejoint la prestigieuse liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Samedi 4 juillet le Comité du Patrimoine Mondial de l’Unesco a rendu son verdict; « Les coteaux, maisons et caves de Champagne » et « les Climats du vignoble de Bourgogne » sont désormais inscrits sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco.
Le dossier champenois a été candidat au titre de « paysage culturel évolutif vivant » tandis que les climats de Bourgogne répondaient aux exigences propre à un « site culturel ».

L’inscription de la Champagne a porté sur trois critères de sélection: « apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue » ; « offrir un exemple éminent d’un type de construction ou d’ensemble architectural ou technologique ou de paysages illustrant une ou des période(s) significative(s) de l’histoire humaine » ; « être directement ou matériellement associé à des évènements ou des traditions vivantes, des idées, des croyances ou des œuvres artistiques littéraires ayant une signification universelle exceptionnelle ».
Les coteaux, maisons et caves de Champagne correspondent aux « lieux où fut développée la méthode d’élaboration des vins effervescents, grâce à la seconde fermentation en bouteille, depuis ses débuts au XVIIe siècle jusqu’à son industrialisation précoce au XIXe siècle », précise les porteurs de la candidature champenoise.

Les « climats » du vignoble de Bourgogne Les Climats du vignoble de Bourgogne ont été proposés à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial au titre des sites, entendus comme des « œuvres conjuguées de l’homme et de la nature ainsi que les zones qui ont une valeur universelle exceptionnelle« . Aubert de Villaine (Président de l’association des Climats du vignoble de Bourgogne) qui a porté la candidature a ainsi pu déclarer que « cette inscription est aussi la reconnaissance du travail de toutes les générations d’hommes et de femmes, vignerons, moines cisterciens, ducs de Bourgogne, qui, siècle après siècle, ont patiemment construit le vignoble de la Bourgogne, recherchant l’excellence avec détermination ». « 

C’est une très belle victoire remportée par ces deux régions qui ont su préserver et mettre en valeur leur patrimoine culturel, naturel et exceptionnel, fassent désormais parties des 41 biens français inscrits au patrimoine mondial de l’humanité.

Climats du vignable de Bourgagne

paysages du champagne

Voir le site du Ministère de la Culture et de la Communication

Laisser un commentaire