La pomme de terre à l’honneur pour le Prix COAL

Le Prix COAL Art et Environnement qui récompense chaque année un artiste contemporain impliqué dans les questions environnementales vient d’être attribué à l’artiste suédoise Åsa Sonjasdotter.

Dans son projet, intitulé High Diversity, Åsa Sonjasdotter étudie les implications culturelles, politiques et économiques de la domestication de la pomme de terre. A travers ce féculent, elle interroge l’histoire du colonialisme, les pressions commerciales et les normes de régulation européennes.

Concrètement, High Diversity projette de réintégrer la culture d’une douzaine de variétés de pomme de terre apparues au cours des XVIIIe et XIXe siècles à et autour de Paris. Cinq zones de culture possibles ont été repérées : le Jardin des plantes, celui des Tuileries, la Ferme de Marconville, le jardin partagé le Bois Dormoy et le jardin solidaire Cambrai.

Il est prévu que les récoltes issues du projet High Diversity soient célébrées autour de repas collectifs, donnant lieu à des débats et des workshops avec des artistes, des fermiers, des cuisiniers, des jardiniers, des biologistes, des avocats ou encore des historiens.

Eloïse EMERY

Pour en savoir plus sur l’association et le prix COAL : http://www.projetcoal.org/coal/

Laisser un commentaire