A consulter : le blog de la MFPCA

Depuis quelques jours la Mission Française du Patrimoine et des Cultures Alimentaires s’est dotée d’un blog tout neuf !
Vous cherchez des expositions, des festivals ou encore des activités sur le thème de la gastronomie ? Allez faire un petit tour sur le blog de la MFPCA !
Le blog c’est aussi l’opportunité de s’évader sur les routes de France à la rencontre des musées gastronomiques qui jalonnent les territoires.
Pour en savoir plus sur les candidatures des villes qui souhaitent accueillir la Cité de la Gastronomie, découvrir de nouvelles références bibliographiques ou faire d’autres découvertes, rendez-vous sur le blog de la MFPCA !

Une adresse url à mettre dans ses favoris !
mfpca.blogspot.fr

4 réflexions sur “A consulter : le blog de la MFPCA

  1. Questions : dans la lignée de l’initiative entreprise d’un réseau des villes gastronomiques le 14 juillet, est-il envisagé de créer ou de favoriser l’expansion d’une filière d’emploi spécifique de « guides de la gastronomie française » et/ou une filière d’apprentissage « guide de la gastronomie française » dans les établissements d’enseignement, pour favoriser l’essor d’une profession pouvant bénéficier d’un potentiel de clientèle internationale croissant en provenance des pays d’Asie ?

    1. C’est probablement une dimension à développer au sein du réseau des Cités de la gastronomie, en étroite coopération avec les acteurs du tourisme régional et national. Chaque découverte d’un patrimoine gastronomique se concluant par un bon et beau repas festif ! A cet égard les inventaires régionaux du patrimoine culinaire de la France seront des outils précieux (cf. Albin Michel-CNAC). On découvrira d’ailleurs que certains d’entre eux mériteraient une reédition actualisée assortie de leur numérisation. Un nouveau et beau chantier !

  2. Madame, Monsieur,

    Quelles que soient vos considérations actuelles ou personnelles vous n’êtes certainement pas sans ignorer que Lyon est la capitale gastronomique du monde.
    La situation particulière de Lyon, portée par de grands cuisiniers et d’emblématiques acteurs des médias conduit régulièrement de grandes personnalités et des chefs d’états dans la capitale des deux Gaulles, uniquement pour y faire un bon repas.
    Nos chamailleries gauloises ne doivent pas créer un trouble sur cette réalité internationale. Comme vous le savez, la clef des centres culturels et touristiques sera de plus en plus liée aux repères intangibles de la tradition.
    Remettre en cause nos traditions gastronomiques risque d’ouvrir une boîte de pandore qui ne profitera pas à la France, ni aucune autre région française. L’expérience montre qu’il n’y a pas de vase communiquant. La seule conséquence d’une telle remise en cause dégradera l’image de Lyon et, par ricochet, rendra plus ordinaire toute la gastronomie Française. N’espérez aucune compensation d’aucune autre région.
    Dans une période où la concurrence asiatique, australienne, brésilienne et bientôt ukrainienne font rage, il est préférable de se serrer les coudes. A la manière des allemands ou des américains.

    Bon appétit, et bon choix,
    Christian Boudy
    Bordelais, totalement neutre dans ce débat.

    1. Cher Monsieur,
      Comment ne pas vous rejoindre sur au moins une partie de votre analyse et de vos réflexions surtout lorsque vous nous alertez sur la necessité de « se serrer les coudes ». En revanche pour ce qui relève de la Cité de la Gastronomie à proprement parler, donc de cet équipement culturel qui fait défaut à notre pays, il me semble essentiel de vous encourager à lire attentivement:
      – d’une part le cahier des charges du projet de Cité de la Gastronomie pour lequel nous nous battons de longue date et qui, cela ne vous aura pas échappé, découle de l’inscription par l’UNESCO du repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Vous constaterez que nous avons lancé un appel à projet pour créer un équipement culturel à vocation économique et touristique entièrement dédié aux cultures culinaires de France et du monde et pas un appel à désigner la capitale mondiale de la gastronomie (ce qui entre nous est un titre de gloire sans intérêt s’il n’est accompagné d’une vraie politique de diffusion et de transmission des savoir faire, des connaisances et des métiers liés à notre culture gastronomique).

      – d’autre part à découvrir les résultats et conclusions de notre Mission à l’étude des dossiers de candidature à la création de la Cité de la Gastronomie (évidemment il faut aussi lire les dossiers de villes et ne pas s’en tenir à des images d’Epinal plaisantes et confortables mais parfois éloignées de la réalité des propositions qui nous ont été transmises!). Chaque dossier est présenté, analysé et résumé avant de faire l’objet d’une évaluation. Nos conclusions sont disponibles sur le site : http://www.repasgastronomiquedesfrancais.org (à la fin de l’édito de page d’accueil)

      Vous noterez enfin qu’avec la création d’un réseau des Cités de la Gastronomie nous proposons la création d’un outil puissant, original et fédérateur au service du rayonnement national et international de notre culture gastronomique, de sa richesse et de sa diversité. Nous avons dans cet esprit écrit aux porteurs du projet lyonnais(et donc à son sénateur maire) les invitant à refonder leur dossier de candidature car comme vous nous sommes convaincus que Lyon a vocation à adhérer au réseau en cours de création.
      Les enjeux – culturels, économiques, touristiques, sociaux – sont immenses et à nos yeux bien plus importants et préoccupants que nos sempiternelles querelles de clochers que nous aimons entretenir et nourrir.
      Nous sommes persuadés que ce dispositif qui se met en place avec dans un premier temps un socle constitué de trois villes (aux dossiers solides et rigoureux tous consultables) de Tours, Paris Rungis et Dijon permettra à notre pays de célébrer son attachement à la culture du bien manger et du bien boire et à promouvoir un secteur clé de notre économie.
      Bien à vous
      Pierre Sanner, directeur de la MFPCA

Laisser un commentaire