A lire : « Les petits plats de l’histoire » de Jean Vitaux

LES PETITS PLATS DE L’HISTOIRE, Jean Vitaux, aux éditions puf, 2012

L’Histoire et la gastronomie se sont nourries l’une de l’autre, des souverains ont donné leur nom aux mets, la mayonnaise a fait perdre une bataille… l’Histoire prend le goût des légendes lorsqu’elle est racontée par les plats qui l’ont façonnée. C’est avec une rigueur scientifique parsemée d’humour que Jean Vitaux nous raconte comment la gastronomie a influé notre Histoire, révélant les rapports étroits qu’a entretenu la gastronomie avec la diplomatie, la politique, les guerres ou la religion. Un duo souvent redoutable et mémorable, comme celui parfaitement maîtrisé mené par Talleyrand et son cuisinier Carême lors du congrès de Vienne.
Saviez-vous que si Louis XVI n’avait pas eu un appétit si vorace il n’aurait probablement pas pris le temps de se sustenter à plusieurs reprises lors de sa fuite, n’aurait surement pas été reconnu et n’aurait donc pas été arrêté à Varennes ? Ou que le café tient son origine légendaire d’un moine berger qui l’aurait utilisé pour contrer le sommeil trop envahissant des moines de son abbaye ? Ou que ce breuvage qui favorise la conversation et par cela même la critique, connut une tentative d’interdiction ? Ces petites histoires fascinent, tant par la précision avec laquelle elles sont racontées que par la surprise et l’étonnement qu’elles suscitent. Surgit alors cette curieuse envie de s’en remémorer plein pour les raconter à son voisin, lors du prochain festin !

Laisser un commentaire