Création du Réseau International du Patrimoine Culturel Alimentaire

Une première étape vers la création d’un réseau des représentants des éléments liés aux cultures et pratiques alimentaires inscrits sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel.


A l’occasion de la première rencontre des représentants des éléments liés aux cultures et pratiques alimentaires inscrits sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel ce lundi 21 mai, Cécile Duvelle, Chef de la Section du Patrimoine Culturel Immatériel à l’UNESCO s’est félicitée de la bonne marche de la Convention de 2003 relative au Patrimoine Culturel Immatériel.

Cette journée était l’occasion pour les représentants des différents dossiers de se rencontrer. Ont participé :
Mesdames Iris BISKUPIC BASIC et Alida MATKOVIC pour l’art du pain d’épices en Croatie du Nord ;
Madame Eva BLANCO et Monsieur Rafael BONETE représentaient l’Espagne pour la Diète Méditerranéenne ;
Madame Susana FRANCO-BETEMPS pour la cuisine traditionnelle mexicaine ;
Mesdames Nihal KADIOGLU CEVOK et Müge ANT pour la tradition du cérémonial du Keskek ;
Madame Annabelle MONTHE-LOPEZ et Monsieur Francis CHEVRIER de l’IEHCA ainsi que Monsieur Pierre SANNER de la MFPCA pour le Repas Gastronomique des Français.

Enfin Messieurs Vitor BARROS et Jorge QUEIROS du Portugal et Monsieur Alonzo RUIS ROSAS du Pérou ont participé en tant qu’auditeurs.

La création d’un réseau informel a ainsi été validé par tous. Il consistera à échanger informations et ressources entre ses membres. L’importance de la coopération d’universitaires et autres experts a été soulignée dans la mise en œuvre de ce réseau et l’élaboration des dossiers.
Cette coopération trouvera son application notamment dans la création d’un site web commun.
Un colloque international dont le thème pourrait être « Alimentation et PCI » est par ailleurs à l’étude.
A l’initiative de la MFPCA et de l’IEHCA enfin, un prochain festival des cultures alimentaires sera aussi l’occasion de mettre à l’honneur chacun des membres du réseau qui illustrera ainsi ses savoir-faire.

Les premières pierres ont été posées, l’édifice reste donc maintenant à construire !

Laisser un commentaire