A voir : Michel Blazy, Débordement domestique

Michel Blazy, Débordement domestique, 17 mars- 5 mai,
Galerie Art : Concept, 13 rue des Arquebusiers, 75003 Paris

L’aliment est au cœur de la création de nombreux artistes, qu’il soit intégré pour les significations multiples qu’il peut véhiculer ou comme matière plastique.
Michel Blazy est un artiste contemporain qui travaille avec des matériaux périssables issus du quotidien pour créer des installations qui croissent ou dépérissent pendant la durée de l’exposition. Ces matériaux vivants sont au centre de son travail d’artiste, il les manipule ou en reste dépendant. Statique sous un certain angle, son travail est en réalité habité par une multitude d’infimes mouvements, moisissures, décrépitude des formes, pourrissements microscopiques. Toutes ces énergies fébriles du vivant sont revendiquées par l’artiste comme autant d’opérations essentielles à l’élaboration de l’œuvre.
Les lasagnes et pizzas qui sont actuellement exposées à la Galerie Art : Concept se dénote des œuvres précédentes, l’artiste joue de l’artifice pour faire appel au vivant. Constituées de colle à papier peint et de colorant alimentaire les lasagnes réussissent à susciter attirance et dégout, leur composition et leur mise en exposition sollicitent nos sens. La texture est proche de celle de l’aliment et la pièce intègre une dimension à la fois tactile et odorante. Selon l’artiste « la pièce est très tactile, presque plus intéressante au toucher qu’à la vue, mou, sec, avec le côté moelleux d’une peau ». Afin de la préserver dans cet état la pièce est maintenue à un certain degré d’humidité et pour accentuer cet artifice des extraits d’odeur correspondant aux aliments sont diffusés.
Confusion des sens garantie !

Laisser un commentaire